Alban JARRY en Marketing et Produit, Dirigeants et Experts, beBee en Français Auteur de tribunes • Forbes 14/2/2017 · 3 min de lectura · +500

5 clés de l’influence professionnelle 3.0

5 clés de l’influence professionnelle 3.0

e-branding, e-influence, personal branding, la communication professionnelle est entrée dans une nouvelle ère avec le développement des réseaux sociaux. Quels leviers existe-t-il aujourd’hui pour promouvoir sa propre marque ? Quelles astuces permettent d’amplifier une réputation réelle et numérique ? 5 mots commençant par C résument une recette très efficace.
"On construit un plat comme un morceau de musique ou un tableau avec des reliefs, des trompe-l'oeil (et trompe-palais ?), des accords et des notes. Comme en musique, on accélère ou on ralentit le rythme. Pour créer de la dynamique dans la dégustation, on préconise parfois un ordre de dégustation, ce qui crée une cinétique d'émotions : on monte croissant dans le piquant, on monte dans l'acidité pour finir sur une douceur sucrée... et naissent des mouvements" Thierry Marx.
À l'image du guide Michelin, qui attribue des étoiles aux meilleurs chefs, l'internet moderne décerne ses scoring à destination des professionnels. Klout, Social Authority (Followerwonk), Webmii... la mesure de l'"e-influence" devient un paramètre non négligeable de la communication du XXIe siècle. Des systèmes de classements comme Traackr ou Augure permettent également de trouver des relais efficaces et d'identifier les personnalités les plus influentes d'un secteur ou d'une thématique.
Tout est fait pour comparer les professionnels, tout est fait pour que l'e-branding devienne un paramètre qu'il ne faut plus négliger dans une carrière, tout est fait pour que le développement de la marque personnelle s'accentue dans les années à venir et entre dans une nouvelle ère dont nous ne connaissons actuellement que les prémices. 5 mots en C facilitent le développement du personal branding, 5 techniques permettent à chaque expert d'accentuer sa notoriété dans son univers, 5 lettres aident à résoudre cette énigme qui peut sembler inaccessible.

Crédibilité
" L'homme ne peut rien faire en bien ou en mal qu'en s'associant. Il n'y a pas d'armure plus solide contre l'oppression ni d'outils plus merveilleux pour les grandes oeuvres" (Pierre Waldeck-Rousseau).
L'efficacité d'une participation aux travaux des associations professionnelles de son secteur n'est plus à prouver. Groupes de travail, guides, livres blancs, études, publication collective, les options sont multiples et facilitent la construction d'une réputation qui peut se translater rapidement en e-réputation.
La crédibilité d'une personne se diffuse rapidement en participant à des discussions entre experts. La difficulté de pénétrer cet univers dépend essentiellement d'un bon mapping des principales associations de son secteur puis de la capacité à saisir les occasions d'y être invité. Le Graal d'une reconnaissance par ses pairs se mesure ensuite par une présence dans les comités décisionnaires et par la nomination à des postes de responsabilités. Être l'un des représentants de la profession sur une thématique facilite la communication et renforce la crédibilité.

Connaissances
" Nos vies sont faites de tout un réseau de voies inextricables, parmi lesquelles un instinct fragile nous guide, équilibre toujours précaire entre le coeur et la raison" (Georges Dor).
Réseaux réels ou virtuels, l'élargissement des cercles de connaissances est de plus en plus aisé. Plus celui de 1er niveau sera étendu plus il sera facile d'accéder au 2e puis au 3e niveau de connaissances. Utiles pour résoudre une difficulté professionnelle, utiles pour partager de l'information, utiles pour véhiculer une image positive, ces réseaux facilitent l'intégration dans l'univers professionnel.
Dans cet enchevêtrement, qui peut sembler par moment difficilement compréhensible, l'enjeu est d'identifier les "têtes de noeuds" qui facilitent l'accès à de nouvelles rencontres. Dans le monde virtuel, et en seulement quelques années, LinkedIn et Twitter sont devenus des facilitateurs indispensables de l'extension des réseaux traditionnels.
Le virtuel ayant ses limites, l'objectif devient rapidement de le retransformer en rencontres IRL ("In Real Life"), car ces réseaux facilitent les connections et les échanges entre leurs membres. En complément des traditionnels Clubs, ils ont aussi permis l'émergence d'after work modernes réunissant de nombreux professionnels qui en profitent pour s'échanger leurs cartes de visite. Ces réseaux sont simples d'accès et ouverts aux nouveaux membres. En les explorant plus, ils permettent aussi d'identifier les talents et de les aimanter.

Communication
" Une conférence est une réunion au cours de laquelle une quinzaine de personnes parlent, des heures durant, des choses qu'elles devraient être en train de faire." (Jean Delacour).
Enseigner en écoles ou universités, participer à des tables rondes, animer des conférences accentuent la réputation d'un expert tout en lui permettant de partager son savoir. Participer à ce type d'évènement aide souvent à se confronter à un public et à interagir avec lui. L'instantanéité des débats facilite la confrontation d'idées. Il faut oser passer des rangs des spectateurs à celui d'animateur, il faut tenter l'expérience de devenir orateur. La principale difficulté repose souvent sur la crainte du regard des autres. Pourtant, peu de personnes n'arrivent pas à franchir ce premier obstacle, et, souvent, intervenir en public renforce la confiance. La première participation à ce type d'évènement est généralement le fruit d'un hasard bienheureux.

Créativité
" La presse est le quatrième État du royaume." (Thomas Carlyle).
Avec l'avènement du web 3.0, il n'a jamais été aussi simple pour un professionnel d'être présent dans la presse. Beaucoup de journaux en ligne et traditionnels acceptent les contributions des experts. Rencontrer des journalistes est devenu plus simple, car ils sont nombreux à être présents sur les réseaux sociaux et à accepter les mises en relation.
Ce nouvel univers, accessible en quelques clics de souris, facilite le rapprochement avec les médias et la presse. Souvent, la difficulté est avant tout psychologique et repose sur le fait de ne pas oser proposer un article ou d'entrer en relation avec le bon relai. Être publié dans la presse professionnelle expose au regard des autres et il existe peu de "droit à l'oubli". Pourtant, en termes de notoriété, publier propulse un expert. Pour écrire dans la presse, pour répondre à des interviews, il faut faire preuve de créativité et tenter l'expérience.

Créer
" Si vous n'avez rien à gagner en travaillant, vous n'avez pas grand-chose à perdre en ne fichant rien. Choisissez les postes les plus inutiles : conseil, expertise, recherche, études. Et ne sortez jamais dans le couloir sans un dossier sous le bras" (Corinne Maier).
5e élément facilitateur de l'augmentation d'une notoriété professionnelle, les publications en nom propre. Livres, études, livres blancs, l'univers des possibles est sans limites et les outils modernes comme SlideShare donnent accès à une diffusion quasi instantanée et peuvent générer des centaines de milliers de vues ! Créer, inventer, innover sont à portée de mains en écrivant. Génératrice d'idées nouvelles, la création facilite aussi la reconnaissance dans son milieu professionnel et propulse au rang "d'auteur".

Il existe probablement une multitude d'autres idées permettant d'augmenter une notoriété professionnelle. Les 5 exposés ici peuvent s'entrecroiser, se compléter, accentuer encore plus le phénomène pour ceux qui les manient avec dextérité. En croisant les idées, une alchimie s'opère et ceux qui en tirent profit peuvent découvrir une véritable mine d'or. In fine, certains deviennent des "influenceurs" modernes sur ces nouveaux supports.

Alban Jarry

Texte publié initialement pour Les Echos : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/auteurs/index.php?id=50017



Sophie Perrin 14/2/2017 · #3

Merci Alban ☺☺

0