Hervé Sabattier en Poésie, Inspiration, Poetry HR Corporate Consultant - HR Interim Director • Maurel & Prom 2/11/2016 · 1 min de lectura · +300

La Mer


La Mer















Les gens de mer le savent, ce n’est pas une image :

La mer, si calme, douce et gentille à la plage

L’été, se change au large, quand elle entre en rage

En un monstre méchant, rugissant et sauvage


D’une tendre caresse elle baigne le lagon

Dont les jolis poissons frôlent les eaux turquoise

Mais c’est d’estocs de sabre et au marteau pilon

Qu’elle assène ses coups l’hiver en mer d’Iroise


Les plaisanciers jouent, régatent et font la planche

Ils rient des gouttes d’eau que l’étrave projette

Mais les pêcheurs d’Islande affrontent la tempête

Et les montagnes d’eau ourlées d’écume blanche


Et quand le chalutier, vibrant de ses membrures

Dans un bruit de tonnerre, le moteur ahanant

Plonge entier sous la vague et ressort ruisselant

Les marins prient la fin de cette mer trop dure


Et quand elle en prend un pour son grand sacrifice

Et qu’elle l’entraîne seul au fond de ses abysses

Où il erre sans vie, ni fin, ni sépulture

Elle n’a pas de pitié pour sa progéniture


La triste et sombre veuve dans son habit noir

N’attend plus son mari aux marches du moustoir

Elle sait qu’elle a perdu et même au cimetière

La moitié de sa vie que lui a pris la mer




Hervé Sabattier - November 2016


Hervé Sabattier 3/11/2016 · #2

#1 Merci, c'est très gentil. J'aime la mer...

0
Kevin Roblin 3/11/2016 · #1

Votre poème est à la fois très beau et très triste @Hervé Sabattier....Vos vers décrivent parfaitement les deux visages de la mer

+1 +1