Hervé Sabattier en Poésie, Inspiration, Poetry HR Corporate Consultant - HR Interim Director • Maurel & Prom 10/11/2016 · 1 min de lectura · +800

Le plus doux des Baisers


Le plus doux des Baisers
















Les cloches dures sonnent dans la rue d’à côté

Je voudrais des échos dotés d’un son plus doux

Elles dansent au rythme dingue d’un cœur déglingué

Je dois aimer encore pour ne pas tomber fou.

Pourtant l’après-midi était de bon aloi

Le monde était en feu des guerres et d’Ebola

J’étais assis, tapi, paresseux comme un chat

Dans l’ombre j’attendais la pleine lune et toi.


Le plus doux des baisers, tu me le donneras,

De tes lèvres menteuses, je ne l’oublierai pas

En dépit de tout ça.


Tu sais que j’étais loin des méchantes déprimes

Bien au calme, à l’abri, discret mais en éveil

Le dimanche évanoui dans un lointain sublime

Evadé en vacances au coucher du soleil.

Une pirouette encore et mué par l’habitude

Je m’enfuis comme un lièvre et je sens le parfum

Qu’exhale dans la nuit ton poignet tendre et fin

Et je t’aime toujours plus que la solitude.


Le plus doux des baisers, tu me le donneras,

De tes lèvres menteuses, je ne l’oublierai pas

En dépit de tout ça.


Les enfants à l’étage dorment comme des souris

Mes soucis sont trop grands pour cette maison triste

Les journaux veulent me dire ce qui doit être appris

Je dis qu’ils sont cinglés autant que des dentistes

De ta lèvre inférieure il me revient l’éclat

Et ton sourire qui grée tous les bateaux du soir

Ou bien je reste assis, asséchant ma mémoire

Ou je vais n’importe où, là où tu m’attendras


Le plus doux des baisers, tu me le donneras,

De tes lèvres menteuses, je ne l’oublierai pas

En dépit de tout ça.




Hervé Sabattier - May 2016